AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Rêglement de compte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rêglement de compte   Mer 16 Juil - 16:12

C’était un début de Week end fort agréable, un groupe de Serpentard assez exubérant était assis prêt du lac, il faisait suffisamment doux pour que certain ait les jambes dans l’eau. Prêt de se groupe, il y avait beaucoup de rire arrogant et de moquerie, il n’y avait que des Serpentard à au moins trente mètres de diamètre autour d’eux, à croire que personne ne pouvait les approcher. La vraie raison était qu’en faite à chaque fois que d’autre maison s’approchait, ils avaient la fâcheuse tendance à se retrouver avec un deuxième nez ou les pieds en l’aire. Prêt du bord, des créatures marine s’approchaient de temps en temps créant ainsi sur la surface plane et sans remous du lac des lignes évanescentes. Dans se groupe, la discutions était assez animé. Ont retrouvé Bellatrix Black, elle était de celle qui était assise contre les garçons du groupe. Tête posée sur le torse de Rodolphus Lestrange. Lucius lui était quasiment complètement allongé sur le dos, ses coudes posé sur le sol le faisait se redresser légèrement pour regarder tout le groupe, mais surtout pour ne pas louper Narcissa assise non loin de Bellatrix toute seule contre un la pile des sacs posés sur le sol formant une sorte de montagne. Severus lui n’était pas très loin de Narcissa, mais de profil par rapport au groupe, il avait le regard fixé sur un groupe d’élève de Griffondore Evidement cela n’échappa pas à Lucius ni même à Bellatrix. Les deux Serpentard tournèrent leurs regards dans la même direction que celui de Severus. Il purent alors constater qu’un autre groupe se tenait près d’un immense chêne, il ne leur fallut pas plus de quelque seconde pour identifier une partit du groupe. Dedans il y avait Anora S. Wriston, Remus Lupin, James Potter, Lily Evans Sirius Black et Andromeda Black. Un sourire moqueur et pervers se dessina sur les lèvres de Bellatrix et Lucius acquiesça par un clin d’œil discret. Il n’était pas les seuls apparemment à regarder l’autre côté car James Potter qui avait brièvement tourné la tête vers eux marmonna des paroles et Sirius tourna la tête vers eux, il afficha un sourire insolent qui fit à Lucius l’effet d’une douche froide.

-Traître à ton sang !

Articula t’il distinctement pour que Sirius le voit et le comprenne, le sourire du jeune Black s’estompa rapidement, et Bellatrix fit un mouvement de tête vers Lily Evans et elle murmura en accentua bien les consonne pour se faire comprendre des Griffondore :

-Sang de Bourbe

L’effet fut immédiat, Sirius parla rapidement à James des mots que Bellatrix et Lucius ne parvinrent pas à comprendre. Mais ce qui se passa en suite leurs indiqua clairement de ce qui c’était passé. James et Sirius se levèrent d’un bond. Il avancèrent rapidement vers eux laissant leurs amis derrières eut. Ce fut Narcissa qui s’étonna de voir arrivé Sirius et James et qui alerta le groupe.

-Mais qu’est-ce qui leurs prend au pitre ?

Lucius et Bellatrix haussèrent les épaules mais avec un sourire prononcé sur les lèvres qui indiquait qu’il avait fait une petite bêtise fort amusante. Lucius se leva alors, imité par les autres, leur baguette sortire alors très rapidement mais Sirius et James avait déjà les leur et avec un Bang sonore les baguettes de Narcissa et Lucius s’envolèrent de leur main pour atterrirent derrière. Il ne laissèrent pas le temps au Serpentard de riposter car déjà il lançait d’une voix ou la colère ne parvenait pas à être atténué :

-Ca t’amuse Malefoy ? Et toi Bellatrix ? Non parce qu’à voir vos tronches ont dirait presque que vous avez trouvé la vanne du moi. Et puis qu’est-ce que ça peut bien vous foutre que Lily et une sang de Bourbe ? Vous, vous croyiez supérieure peut être.

Il y eut un bang retentissant et aussitôt les baguettes de Sirius et James volèrent dans les aires pour retombé mollement à plusieurs mètre derrière eut. Lucius tendis sa main et aussitôt ont lui donna sa baguette qui avait était récupéré par ses amis. Il fit un geste du bras et aussitôt un trait de lumière rouge fusa vers les deux amis, mais le sortilège fut repoussé avec violence. Il ne fallait pas s’étonner, Remus Lupin et toute la petite clique arrivait. Ils avaient tous leurs baguettes brandis et rapidement les deux groupes se toisèrent avec des regards haineux. Le petit début d’altercation ameuta les élèves présent du parc, il y eut quelques cris enthousiasmé et certain apeurés. Sirius regardait Bellatrix comme si elle était une chose profondément dégoûtante, alors qu’aux yeux de Lucius c’était une femme plutôt charmante, tandis qu’a coté de lui, Andromeda Black regardait Narcissa comme si c’était une petite chose fragile qui faisait une erreur. Alors que pour Rodolphus Narcissa était une femme froide et intelligente qui était toutes à fait lucide. Les choses auraient put dégénérer, mais l’apparition soudaine de deux professeurs calma les ardeurs de tout le monde. Albus Dumbledore et Minerva Mcgonagale venait d’arriver, le professeur de métamorphose regarda les Griffondore avec un regard qui jetait des éclaires tendis que Albus lançait sur les élèves un regard perçant derrière ses lunettes en demi-lune. Les uns après les autres, tous rangèrent leur baguette. Les deux derniers à le faire furent Sirius Black et Bellatrix Black et encore il ne firent seulement parce que Minerva lança un « Sirius » Tonitruant et que Albus fit un petit sourire à Bellatrix. Sirius regardait Bellatrix avec la profonde envie de la tuer mais il n’en fit rien. Il se contenta de se détourner de la scène avec les autres. Une fois que le petit groupe arriva à leur arbre, les insultes et les menaces commencèrent à fuser. Sirius lui regardait le ciel bleu, le soleil était haut dans le ciel et amorçait même sa longue descente. Il ne devait pas être plus de trois heurs, une petite brise vint effleurer le petit groupe ce qui eut pour effet de rafraîchit nettement l’ambiance. Les discutions, peu à peu reprenait de bon train et l’incident passa sous silence, mais au long regard qu’échanger Sirius et James sous l’œil vigilant de Remus, ont pouvait comprendre que ça n’allait pas se terminer là. Sirius avait dans la tête la même idée que James, il fallait montrer à ces petits Serpentard qu’il n’était chez eux ici et que le bazar que Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom faisait à l’exterieure en défiant le ministère et les sorciers chargé de la sécurité des moldus ne se perpétuerais pas ici. Notre petite équipe commençait à en avoir par-dessus de la tête de ces allusions à peine voilà, et de ces attaques sur élève. Tout le monde savait que cela tournait autour de la bande à Bellatrix, mais personne ne faisait quelque chose pour les en empêcher. La dernière fois un professeur avait tenté d’en prendre un sur le fait, mais manque de chance il avait réussi à prouvé qu’il n’était pas là le jour de l’attaque. Sirius commençait à en avoir marre, et James aussi, plusieurs d’entre eux commençait à trouver cela révoltant mais que voulez vous faire ? Ils sont nombreux et dehors leur probable futur maître fais la loi. Soudain, James se leva et Sirius le suivit du regard, il lui demanda :

-Qu’est que tu fais ?

James fit mine de s’étirer pour prendre le temps de lui répondre, mais avant il lança un regard inquisiteur autour de lui, si quelqu’un l’entendait ils auraient bien du mal à faire ce qu’il avait en tête. Une fois qu’il eut bien mimé son acte il regarda Sirius dans les yeux et murmura d’un ton presque inaudible :


-Je pense que notre jolie petite tête blonde là bas ainsi que toute sa bande de dégénéré mériterait bien qu’on leur montre qu’ici les patrons c’est nous, et que leur soit disant propagande anti sang de bourbe et plus que mal vue.

Lupin qui avait suivit la scène depuis le début et qui avait était l’auteur du sort de protection puissant qui avait dévié l’attaque, se redressa légèrement pour entendre les paroles de James. Dans ses mains, un livre de défense contre les forces du mal qu’il relisait sans cesse. Au moment ou Sirius amorça de se redresser il fit entendre sa voix en déclarant :

-Sincèrement je ne suis pas sur que se soit une excellente idée, tu n’as encore rien dit de ton plan mais crois moi je pense pas que tu en as un très intelligent.

Se fut Sirius qui répondit, il c’était lever et se tenait au côté de son fidèle ami. Il regardait Lupin et lui tendais une main accueillante, il abordait un sourire insouciant qui rendait très mal à l’aise le sage Lupin :

-Allez debout mon loup, détend toi un peu, à nous trois si ont ne trouve pas quelque chose de sur à faire c’est qu’on est plus digne de porter le nom de Maraudeur.

Lupin prit la main de Sirius avec un petit soupire attristé, encore une fois il n’avait pas réussi à se faire obéire de ses amis, mais il avait en eux une confiance aveugle, jamais ils ne trahiraient son secret et jamais il ne ferait sciemment du mal à autrui dans le seul but de lui faire du mal. Les trois amis rentrèrent tranquillement dans le château. Juste à l’entré, il devait y avoir un courant d’aire car il faisait beaucoup plus frais, d’ailleurs des que les trois amis rentrèrent dans cette zone, il ralentire l’allure pour profiter. Il y avait beaucoup de monde, le week end faisait souvent cet effet là. Beaucoup de monde avait la mine maussade, dehors le mage noir le plus dangereux depuis plusieurs année faisait des ravages, beaucoup s’inquiéter, mais beaucoup pleurer la perte d’un être cher. En ce moment le château était en deuil. Une myriade de sorcier furent tué lors d’une attaque particulièrement violente. Trois élèves de Poudlard avaient perdu leurs parents ! Et évidemment les seules à s’en foutre complètement c’était bien évidemment les Serpentard qui affichait depuis plusieurs année leur aire supérieure. En grimpant les escalier quatre à quatre avec ses deux amis, Lupin se rendit compte à qu’elle point il était de plus en plus dangereux d’être seul dans les couloirs, encore heureux qu’Albus Dumbledore soit le directeur de Poudlard, même les plus téméraire des Serpentard ne défié pas Albus lorsqu’il était face à eux. Ils avaient beaucoup de chance de l’avoir. Lupin, perdu dans ses songes avait laissé James et Sirius prendre un peu d’avance, il se trouvait au deuxième étage, il passait devant le bureau de Dumbledore lorsque Lupin entendit leurs discutions, James disait avec animosité :

-Je crains que tu ne sois trop violent sur ce coup Patmol Je ne voudrais pas t’alarmer mais tu ressemble à Bellatrix avec des idées comme ça !

Lupin allait demander qu’elle idée c’était lorsque derrière lui une voix s’éleva prononçant distinctement son nom. Suffisamment fort pour qu’il l’entende mais si il avait l’oui fine. Il retourna pour voir de quoi il s’agissait, Sirius et James n’avaient rien entendu, et tournait maintenant à l’angle d’un couloir, quelque seconde plus tard les paroles animées de Sirius en réponse à la provocation de James s’évanouirent. A quelque mètre devant lui, devant la porte de son bureau Dumbledore regardait Remus avec ses yeux perçant. Lupin se demanda vaguement ce qu’il avait fait pour en conclure que Dumbledore voulait peut être juste lui demander des explications sur ce qu’il c’était passé, mais si c’était bien le cas pourquoi ne pas avoir demandé à James et Sirius aussi ? Il devait avoir la mine soucieuse et bavarde car Albus Dumbledore murmura d’un ton vaguement amusé :

-Si j’avais voulu leur parler, je leur aurais demandé, mais je vous en prie Remus, veuillez ne pas me craindre car en vérité je n’ai nul reproche à vous faire.

Remus Lupin leva la tête pour regarder Dumbledore dans les yeux et écouta l’enchaînement du directeur :

-Je voulais vous faire par de me crainte, cela fait maintenant plusieurs année qu’il règne une certaine inimitié dans la relation qui oppose les Griffondore au Serpentard. Ce qui c’est passé aujourd’hui n’est que le résulta d’une mauvaise entente. Chacun défend ses idées comme ils le veulent et votre jeune âge vous empêche d’y voir claire. Mais je voudrai vous demander un service, Dans quelque jour. Lorsque Mr Potter et Mr Black décideront de mettre un de leur plan à exécution, je compte sur vous pour restreindre leur enthousiasme. Je n’aimerais pas d’incident fâcheux ni de blesser, je pense que notre cher infirmière se passerait avantageusement d’heur supplémentaire, figuré vous qu’une mauvaise épidémie de grippe frappe le collège.

Lupin regarda le directeur avec un air faussement désolé, il ne comprenait pas toujours quand il parlait et souvent Dumbledore sautait du coq à l’âne et pour le suivre, il fallait se lever tôt. Remus tenta d’affiché une mine compréhensive et sur d’elle et murmura :

-Bien entendu professeur, je ferais de mon mieux pour limiter les dégâts.

Dumbledore lui posa la main sur l’épaule et lui fit un sourire radieux, heureux qu’il comprenne si bien la situation, après tout il n’était pas donnée à tout le monde de le comprendre. Dumbledore savait pertinemment qu’il se préparait un petit quelque chose de déplaisant. Lorsqu’il rejoint son bureau il s’assit et poussa un profond soupire, il sortit sa baguette et fit un petit geste de la main, sa vitrine s’ouvrit et sa pensine sortit et flotta avec légèreté vers le bureau directoriale. Albus effleura le fond de sa pensine et le fit tourner, ont aurait dit que le fond était devenu liquide. Il posa la baguette sur sa tempe et sortit un filament argenté qu’il déposa délicatement dans le fond de sa pensine. Il refit légèrement un petit tour puis s’afficha la mine fatiguée mais faussement enjouée de Lupin qui lui murmurait qu’il ferait de son mieux. Dumbledore poussa un petit soupire las, d’un petit geste de sa baguette il rangea sa pensine. Il murmura alors :

-Approche…

Son magnifique phénix au plumage rouge et or vint se poser sur son épaule et Dumbledore passa sa longue et fine main dans le plumage de son bel oiseau, puis après quelque minute d’intense réflexion il murmura :

-Tenais Mr Black à l’œil je vous pris.

Du coin de l’œil il put voir un portrait changer de cadre en toute hâte pour disparaître finalement dans les escaliers en colimaçon du bureau de l’illustre Directeur !
Revenir en haut Aller en bas
Anora S. Wriston

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1142
Age : 24
mAiSoN : I'm a Gryffindor
cAmP : I'm a Wite Wich
lOv£ : I Love You Remus...

Carte d'identité
Relations:
Cours Aimés/Détestés:
Qualités/Défaults: Douce, Obstinée, Pétillante: Fougueuse, Rebelle, Tetue, Naturelle...

MessageSujet: Re: Rêglement de compte   Mer 16 Juil - 18:33

wouaou!! ta fic est vraiment géniale la franchement je passe outre la guerre Gryffy/Serpy pour te le dire chapeau!! Et le fait que tu est utilisé mon perso me flatte même si ce n'est qu'une allusion ^^ continuee!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-covenant.monally.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêglement de compte   Jeu 17 Juil - 12:03

Lucius, quel talent!! (les serpy sont les meilleurs!!)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêglement de compte   Ven 18 Juil - 16:50

Merci, je suis en train d'écrire la suite mais j'ai un petit hic, je suis en déménagement ^_^ mais merci des compliments Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêglement de compte   Mar 22 Juil - 16:48

Une pluie fine tombait sur le château depuis maintenant quelque heur. Le lac était agité de profond remous, car le calamar géant venait de se retourner. La pluie qui tombait comme un doux rideau brumeux sur le lac provoquait une myriade de petites ondes significatives. A mesure que le soleil se lever derrière les lourds nuages noirs, et que le tonner gronder, la pluie était de plus en plus drue et frapper le lac avec violence. Plusieurs flaque d’eau était visible dans les nombreuses cours du château. En plongeant sous le lac, le bruit sourd de la pluie devenait dérangeant, mais plus on glisser dans les profondeur plus le bruit était éloigné, et seul les coup de tonner qui précédait les éclair qui venait zébrer le ciel parvenait à se faire entendre de la salle commune des Serpentard. Bellatrix venait de descendre de son dortoir, elle avait bien dormit comme bien souvent. Dans une robe de chambre verte la jeune femme fit son entré dans la salle commune. Elle avait fait un chignon avec ses cheveux et maintenant seul quelque mèche rebelle lui tombait sur le visage. Il était à peine sept heur du matin et c’était un dimanche bien banal, la première debout Bellatrix en profita pour aménageait la salle commune à sa guise, les meilleurs fauteuils furent disposé prêt des fenêtres et les chaise restante furent placé dans les coins de la salle, les tables furent écartées et Bellatrix fut satisfaite. Elle s’assit dans un fauteuil et passa sa jambe au-dessus d’un accoudoir. La robe remonta de quelque centimètre libérant à la vue de tous, une paire de jambe divine. Quelque minute après sa descente se fut Narcissa qui arriva, dans une robe presque identique à la sienne mais un peu plus soft. Elle vint s’assoirent à coté de sa sœur et toutes deux échangèrent un vague « bonjour » Narcissa avait encore les yeux fermés, car si elle était debout c’était de la faute de sa sœur qui avait fait un bordel monstre en déplaçant les meubles. Bellatrix elle regardait sa sœur avec un petit air moqueur et Narcissa elle était toujours dans le vague. Les suivant à se lever furent Lucius et Regulus, tous deux en pleine forme et rigolard. Arrivé dans la salle commune lorsqu’il regardèrent Bellatrix et Narcissa il les rejoignirent effectivement. Les bonjours matinaux furent échangés et Lucius fit même une petite remarque à Bellatrix pour lui dire qu’elle aurait au moins put s’épiler, et à cela Bellatrix lui répondit d’un petit geste du doigt éloquent. La camaraderie faisait bon train, Regulus avec une fierté forcé, Lucius avec son aire suffisant, Bellatrix et sa provocation innée et Narcissa avec son regard froid et sérieux. Il y avait d’autre Serpentard comme d’habitude mais c’est autour de ses quatre là que va se déroulait cette seconde journée. Très loin au-dessus d’eux le vacarme de l’orage battait son plein, les éclaires qui zébraient le ciel et les grosses gouttes qui frappaient les carreaux des dortoirs n’avait qu’un seul but, réveiller tout le monde. A huit heurs du matin les Griffondore était tous debout. Une nuit d’agitation et de tempête était venue troubler la quiétude de leur sommeille. Un orage violent une pluie battante, et au réveille des Griffondore au cerne immense. Le plus irritable des Griffondore n’était autre que Sirius, des sa sortit de dortoir il c’était prie les pieds dans un chaudron pas ranger et pour passer ses nerfs il avait tout simplement fait exploser l’engin. Lorsqu’un petit Griffondore était descendu et lui avait dit que c’était le sien, Sirius avait répondu dans un aboiement qu’il en avait rien à faire et qu’il aurait du le ranger. Le petit Griffondore était alors partit pleurer car c’était un chaudron prêter par le collège. Il était allait se réfugier dans les bras d’Anora qui lança un Sirius un regard réprobateur. Lorsque James immergea de sa chambre il avait le regard fatigué mais un sourire illuminé sont visage, Sirius avait encore fait une connerie qu’il payerait sûrement par des heurs de retenue, il n’avait plus qu’a faire l’idiot pour être prie en même tant que lui. Lorsque Lupin les rejoignit dans la salle commune il remarqua une chose que James n’avait pas vue :

-Sirius, pourquoi en plus d’avoir d’énorme cerne tu as les yeux rouge, et que tu as la même robe qu’hier ? Celle sur laquelle apparaît une tache verte sur ton dos qui est apparut après ton séjour dans l’herbe ?

Sirius se retourna d’un bon, le regard alerte comme si il redoutait d’être entendu, James se figea lui aussi mais pas pour les mêmes raison, le regard qu’il porta sur Sirius était des plus réprobateur, mais pas pour les même raison que Lupin. Sirius se remit à marcher mais ne répondit pas, il passèrent devant la grosse dame passant devant Ted Tonks qui parlait semblerait il à la grosse dame et à un autre personnage de tableau que Lupin ne reconnu pas. Ils descendirent les marches en harcelant Sirius de question, tandis que derrière eux d’un air des plus anodin un sorcier les suivait dans un tableau. Il cessa la filature lorsque Sirius murmura :

-Je ne vous dirai rien d’autre que soyez sur vos gardes les Serpentard risque d’être de mauvaise humeur.

Lupin repartit vers la grande salle le regard maussade, la mine souciant, James lui repartit le regard rêveur et un sourire aux lèvres. Sirius lui résistait à grande peine de courir pour se dépêcher de voir la réaction des Serpentard devant sa bonne blague. De l’autre côté du château le petit groupe de Serpentard montait les marches pour allait vers la grande salle, l’ambiance était assez chaleureuse et moqueuse, Regulus avait un rire goguenard, Lucius des yeux pétillant de malice et les deux sœur l’une avait un sourire proche de la perversion, c’était d’ailleurs assez étrange de voir autant de perversité dans un regard si jeune, et Narcissa elle était toujours aussi impassible malgré un léger frémissement au coin des lèvres lorsque Lucius raconta sa dernière blague. Lorsqu’il poussèrent la porte de la grande salle il y avait pas beaucoup de monde de déjà là. Le groupe du jeune Potter chez les Griffondore et quelque autre élève sur les autres tables. Il n’y avait pas beaucoup de personne chez les Serpentard généralement Narcissa et les autres étaient là dans les premiers pendant les week end et les dernier pendant la semaine. Narcissa sentit le regard des Griffondore sur leur dos. Elle s’arrêta net et se tourna vers eux, elle croisa le regard de Anora mais rien d’étrange à cela, elle ne décela aucune colère. Si elle savait que Narcissa n’aurait aucun scrupule à l’attaquer si elle osait là toucher. Narcissa les rejoints et s’assit en même tant que les trois autres. Soudain alors que les Griffondore c’était tous relevés le banc des Serpentard s’effondra en arrière, un mauvais sort piégeait le banc lorsqu’une limite de poids se posait dessus, il ne visait pas directement Lucius et les autres, juste les Serpentard. Tout le monde dans la salle se mit à rire, mais évidemment Sirius Black couvrit les rires avec ses aboiements tonitruant. Regulus fut le premier debout, il était rouge de honte et de colère. Le regard qu’il lança à Sirius était dévastateur mais le froid regard qu’il eut en réponse de Andromeda le calma direct. Anora, elle regardait la scène avec Lily, en ayant un regard réprobateur a Sirius mais un discret sourire au Serpentard. De leur côté les professeurs avait tout tourné violemment la tête vers les Serpentard lors de la chute du banc, sauf Dumbledore qui voulait voir ce que ferait les Griffondore, et la réaction du jeune Potter et du jeune Black l’intrigua. Pour allait jusqu'à ridiculisé les Serpentard qui ne sont pas réputé pour la gentillesse il fallait oser. Il eut une pointe de soulagement en voyant la mine effarée de Lupin, jamais il n’avait laissé faire ça et pour Albus que Lupin soit avec lui était une bonne chose. Lucius c’était cogné la tête en tombant et Bellatrix elle c’était carrément retrouvée à plat ventre après un roulé boulet. Narcissa elle sentait venir un coup bas et c’était retenu à la table de justesse. Elle fut donc la seconde redresser et regarder les Griffondore avec un regard à faire se hérisser les poiles. Les Serpentard se relevèrent tous un par un sauf Bellatrix et Lucius qui c’était lever ensemble d’un bond. La main dans leur poche il tenait leur baguette serrer prêt à intervenir, mais déclencher une petite altercation devant tout le monde n’était pas des plus intelligent. Narcissa s’approcha à grande enjambé de la table des Griffondore et murmura pour que seul les personnes prêtes de Sirius l’entende :

-Encore un coup donc pas définition un coup en lâche, en traître. UN coup de traître à leur sang et de sang de bourbe.

Sirius était livide il n’allait pas la gifler et c’était une jeune femme quand même, mais Anora elle ne s’en priva pas, elle se jeta sur Narcissa et lui assena une violente gifle retentissante. Toute la salle retient son souffle mais une seule voix brisa ce silence, non ce ne fut pas Albus Dumbledore mais Bellatrix Black qui avait sortit sa baguette et avait hurler

-Flambios !

Ce fut instantané, plusieurs événement se déroulèrent en même temps, premièrement la réaction des Griffondore, de son côté Anora fit un bond en arrière se tapant le bassin pour étouffer le violent départ de flamme, puis Lily qui jeta le sortilège de l « aguamentis » Suivit de Andromeda qui avait sortit sa baguette et Lupin qui avait posé sa main sur le bras d’Andromeda. Lucius avait sa baguette de sortit et visé James qui n’avait pas encore bouger, et c’est à ce moment là qu’Albus et les professeurs firent détoner leur baguette et qu’ensemble il imposèrent le silence de leur simple regard. Après ce court moment de silence Albus prit alors la parole d’une voix ou s’altéré la colère et la déception.

-Jeunes gens, ce comportement et intolérable. Miss Evans emmener Miss Wriston à l’infirmerie. Mr Malefoy, et les tous les Blacks qui restent dans mon bureau Potter, Lupin vous venez aussi.

Ce fut court mais le ton impérieux dans sa voix était des plus significatif, il ne tolérerait pas désobéissant Aussi sec qu’un coup de cravache l’ordre était tombé. Lucius regarda Bellatrix, puis Narcissa, ils étaient les seules Serpentard à avoir était demandé à suivre dans le bureau, alors que les Griffondore eux plus nombreux, moins discret sûrement car une bonne dizaine de Serpentard avait sortit leur baguette mais attendait le début des hostilité franche pour s’en servire.. La marche était silencieuse, mais malgré que Dumbledore était devant eux aucun ne se risqua à un geste déplacer ou à une tentative d’esquive ou même un sort qui aurait remit le feu au poudre. Lorsqu’ils avait quitté la salle il y avait eut des applaudissement de la part des Serpentard et des sifflement de la part des Griffondore. L’affront de Bellatrix fera entendre parler de lui pendant plusieurs jours sur le château, une élève fou le feu à une seconde élève ça c’est fort. En faisant cela elle était même passait devant Lucius en terme de non-respect des règles et de défié les professeurs. Lucius la regardait avec une pointe de respect, mais pas plus trop fière pour admettre qu’une fille soit plus maligne et courageuse que lui. Arrivé devant le bureau de Dumbledore les gargouille se sortirent d’elle-même, et tous suivirent le directeur dans les escaliers tournant. Arrivé dans le bureau il s’avança pour prendre place à son bureau. Il vit que Lucius allait s’assoirent et au dernier moment il leva la main pour lui dire non et fit disparaître le fauteuil.

*Tu es gonflé jeune homme*

Dumbledore prit son temps, dans sa tête il préparer déjà les remontrances qui n’allaient pas tarder à sortir. Dans le bureau les directeurs précédents regardaient depuis leur tableau les élève d’un œil noir et réprobateur. Dumbledore soutint le froid regard de Narcissa, le regard dangereux de Bellatrix et l’insolence de Lucius tendis que les autres avaient au moins une marque de respect. Dumbledore attendit encore quelque minute puis il commença :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêglement de compte   Mar 22 Juil - 16:52

-Je pourrais aisément demander des explications mais je suis persuader d’une chose, c’est que vous sortirez vos baguette des l’instant ou vous entendrez la voix des autres. Alors je vais interroger celui que je juge le plus digne de vos deux petit groupe à répondre sans mensonge.

Il désigna Remus Lupin d’un signe de tête. Le préfet s’avança lentement vers le bureau, il regarda rapidement Sirius et James, et vit dans le regard de Sirius une phrase comme « Dis le j’assume » Lupin se lança donc :

-Voilà, nous sommes arrivée dans la grande salle se matin pour manger, Sirius nous avez prévenu d’une petite surprise qu’il avait concocter, aucun de nous hors mi lui ce qui allait se passait. La suite vous la connaissait, Narcissa c’est approcher de Sirius pour l’insulter et Anora la gifler, Bellatrix à ensuite mis le feu à Anora et nous avons essayé de l’éteindre.

Albus était désemparé mais ne laissé rien voir, Sirius Black était un agitateur comme ont en faisait plus, Si James passait pour le Leader il était claire que Sirius avait une énorme influence sur lui. C’était ça l’adolescence. Lorsque Dumbledore interrogea Sirius du regard le jeune homme fit oui de la tête. Dumbledore posa ensuite son regard sur Bellatrix, un être avec autant de perversité dans le regard était rare, surtout si jeune. Albus avait une tache ici, veillait à ce que le moins d’élève ne devienne mangemort en sortant d’ici, malheureusement le petit noyau dure autour de Bellatrix et Lucius faisait peur à voir. Mais Albus n’abandonné pas. Si en Bellatrix il ne voyait rien de bon chez Lucius il voyait quelque chose, une lueur d’espoir. Mais il n’en parlait pas. Dehors, il y avait l’ordre du phénix à bien mettre en place, des messages à distribuer des missions à donner des rapport à recevoir et certaine personne demandé sans cesse pourquoi continué de diriger une école alors que dehors c’est la guerre et qu’on a besoin du plus puissant sorcier du monde magique à la rescousse. A cela Dumbledore murmurait « la jeunesse à besoin d’une éducation solide, bien entouré des enfants permet d’éviter le plus possible de recrut à Voldemort » Peu de gens le comprenaient mais il s’en fichait éperdument. Albus désigna ensuite Narcissa pour lui demandé de confirmer et à cela elle répondit oui. Il se tourna ensuite vers Bellatrix et demanda :

-Miss Black pourquoi avoir fait brûler la robe de votre camarade ?

Bellatrix regarda Dumbledore avec une telle hargne une telle violence que toute personne saine d’esprit aurait reculer sous la violence du choc ou même par crainte de la voir jeter des étincelles, mais Albus avait presque le sourire bienveillant qui agaçait tant.

-Etes vous aveugle ? Elle à gifler ma sœur, et jamais personne ne lèvera la main sur ma sœur, j’espère qu’au moins elle a suffisamment souffert et qu’elle c’était laver les mains avant !

Petit rire de Lucius et grosse agitation chez les Griffondore, Sirius fit un pas en avant Andromeda aussi les mains dans leur poche mais James et Lupin les retinrent et Dumbledore fit semblant d’avoir rien vue et continuait de fixer Bellatrix, puis il se remit confortablement dans son siège et murmura :

-Miss Black, vous aurez quatre heur de retenu avec vos chère cousin dans la forêt interdite avec notre garde chasse. Maintenant je vous engage à gagner votre salle commune et à ne plus en sortir. La punition pour les deux élève se fera demain soir à vingt deux heures. Je ne veux plus d’incident de se genre, les Griffondore vous partirait à droite et les Serpentard à gauche. Et si par malheur encore un sortilège est utilisé ce soir dans les couloirs la sanction sera à hauteur de votre affront !

Dumbledore détourna le regard les laissant partir sans une parole. Un sorcier revint alors dans son portrait et s’assit sur un fauteuil, il regardait Dumbledore dans les yeux et murmura :

-Je ne crains que le seigneur des ténèbres et crée plus de mal qu’ont ne le craignait.

Albus resta silencieux, son regard bleu perdu dans les montagnes à l’horizon…
A l’infirmerie, c’était l’hécatombe, enfin plutôt une vraie crise de nerf. Anora venait d’être soigné et grâce au ciel c’est blessure n’était que très superficielle. Dans sa robe déchiquetait, elle attendait une autre de rechange et discutait avec beaucoup d’exaltation avec Lily. Sa robe avait brûlé au niveau du bassin de sorte qu’on voyait une partit de son ventre, la déchirure s’arrêtait à quelque centimètre de sa poitrine, il manquait une bonne partit du bas mais la pudeur était sauve. Lorsque l’infirmière lui ramena une nouvelle robe Anora l’enfila rapidement et sortit avec Lily. Une fois dans les couloirs elle explosa :


-Maudites Serpentard ça va barder !
Revenir en haut Aller en bas
Anora S. Wriston

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1142
Age : 24
mAiSoN : I'm a Gryffindor
cAmP : I'm a Wite Wich
lOv£ : I Love You Remus...

Carte d'identité
Relations:
Cours Aimés/Détestés:
Qualités/Défaults: Douce, Obstinée, Pétillante: Fougueuse, Rebelle, Tetue, Naturelle...

MessageSujet: Re: Rêglement de compte   Mar 22 Juil - 17:13

j'adore j'adore j'adore!! franchement c'est génial!! je vais pas être la pendant un moment et fic va me manquer!! bravo Lucius!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-covenant.monally.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêglement de compte   Mar 22 Juil - 17:44

Merci tes adorables Smile
Revenir en haut Aller en bas
Anora S. Wriston

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1142
Age : 24
mAiSoN : I'm a Gryffindor
cAmP : I'm a Wite Wich
lOv£ : I Love You Remus...

Carte d'identité
Relations:
Cours Aimés/Détestés:
Qualités/Défaults: Douce, Obstinée, Pétillante: Fougueuse, Rebelle, Tetue, Naturelle...

MessageSujet: Re: Rêglement de compte   Jeu 24 Juil - 20:09

non réaliste et sincère!!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-covenant.monally.com/forum.htm
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rêglement de compte   Mer 30 Juil - 11:31

Merci lol d'habitude c'est moi qui le dis ça

Bon pour la suite faudra attendre car je suis en démémangement un peu sensible ^^
Revenir en haut Aller en bas
Anora S. Wriston

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1142
Age : 24
mAiSoN : I'm a Gryffindor
cAmP : I'm a Wite Wich
lOv£ : I Love You Remus...

Carte d'identité
Relations:
Cours Aimés/Détestés:
Qualités/Défaults: Douce, Obstinée, Pétillante: Fougueuse, Rebelle, Tetue, Naturelle...

MessageSujet: Re: Rêglement de compte   Mer 30 Juil - 12:08

je connaîs ^^ bonne chance!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-covenant.monally.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rêglement de compte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rêglement de compte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» demande de suppression du compte
» Partage de compte
» Compte de Narcisse
» Deuxième tour, retour... double compte à rebours
» Cession du compte Administeur - Fondateur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to Past - Les Maraudeurs :: ~¤~ Hors Jeu ~¤~ :: Créations :: Fanfictions-
Sauter vers: